Multimédia



Audit de sites internet

 

Un site internet peut-il être écouté ?

 

L'agence

L'actualité

Voir l'actualité du moment

Contacts

Laissez-nous un message

Polymorphe Design

166 rue du gros bois
69380 Chazay d'Azergues
Tél. 04 78 66 08 72

agence@polymorphe-design.fr

Vous êtes ici : accueil > multimédia > référencemeent et accessibilité

Les référencement naturel et les sites accessibles

S’il doit être lu par les internautes, un site internet doit également pouvoir être lu par les moteurs de recherche. Ceux-ci ont la même perception d’une page web qu’une personne aveugle : ils ne «voient» pas les pages, mais en lisent simplement le texte disponible dans la structure. Un site «accessible» est apprécié des moteurs de recherche.

 

Pourquoi associer référencement et accessibilité?

Avertissement : Rendre un site accessible ne garantie pas le référencement d'un site internet. Cependant, construire un site en respectant les règles de l'accessibilité permet à un référenceur d'optimiser son travail par la valorisation et l'enrichissement des contenus rédactionnels.

Le véritable bénéfice de l'accessibilité en terme de référencement est de lever tous les obstacles à l'indexation et de proposer un contenu textuel sémantiquement correct, et donc naturellement optimisé. L'accessibilité est donc un atout pour le référencement naturel : il permet de garantir une bonne structure de l'information, une identification claire du contenu.

Les principales règles à respecter sont :

 

Référencement et accessibilité selon Google

Référencement et accessibilité d'un site Web ne vont pas l'un sans l'autre. Les critères dans ces deux domaines, comme le dit à juste titre Olivier Andrieu, “sont le plus souvent très proches”. C'est pourquoi le blog pour webmasters de Google vient de publier un billet intitulé “Webmaster tips for creating accessible, crawlable sites (en)”.

Ce billet se concentre sur les conseils suivants :

  1. s'assurer que tout le contenu important est atteignable,
  2. s'assurer que le contenu est lisible,
  3. s'assurer que le contenu est disponible dans l'ordre de lecture,
  4. ne pas craindre la redondance pour apporter du supplément à tout le contenu visuel.

Le billet rappelle ainsi que l'on atteint du contenu au moyen de liens hypertextes et que ces derniers doivent avoir une cible qui soit une véritable URL, plutôt que d'être vides et de dépendre d'un événement JavaScript.

Un contenu lisible doit l'être de tous ; et ce billet rappelle les handicaps dont souffre Googlebot, le robot d'indexation de Google, même si des fichiers Flash sont présents dans l'index de Google : “Du contenu caché derrière des animations en Flash ou du texte généré au sein du navigateur par du JavaScript exécutable demeure opaque pour Googlebot, ainsi que pour la plupart des utilisateurs aveugles”. C'est une fois de plus la preuve qu'un site complètement en Flash ou en Ajax aura du mal à être référencé.

Par ordre de lecture, le billet entend qu'une imbrication de tableaux “rend difficile la mise en relation de bouts de texte d'une façon logique” et privilégie donc le recours aux CSS et à des éléments div logiquement organisés.

Quant au contenu visuel, Google rejoint les différentes directives d'accessibilité existantes et va même plus loin que la recommandation d'ajouter des équivalents textuels : le texte entourant une image doit être suffisamment étoffé pour fournir le contexte d'utilisation de cette dernière.

Enfin, ce billet conclut qu'en suivant ses conseils, “vous découvrirez surtout avec plaisir que, comme effet secondaire positif, votre site devient mieux indexé”.

Par Victor Brito, le mardi 15 avril 2008
Source : Blog - Britoweb : Référencement et accessibilité selon Google